Référencé par Blogtrafic
Free Cell Phones
visiteurs, sponsored by Cell Phones
Note personnelle n°1 : s'assurer de la solidité d'un nuage avant de faire le benêt dessus! Note personnelle n°2 : se méfier de l'être humain, il n'est pas toujours bon... Note personnelle n°3 : croire en la vie. Tout ce qui arrive est forcément nécessaire à la croissance de notre âme. Note personnelle n°4 : ne pas oublier que d'autres Anges ont aussi atterri ici. Les chercher. Note personnelle n°5 : la Terre n'est pas le Paradis. Certaines choses doivent être délaissées car "malsaines" pour un coeur pur Note à mes lecteurs : si votre vitesse de connexion n'est pas suffisante pour une lecture optimale des vidéos, lancez la lecture puis appuyez sur "pause". Laissez progresser le téléchargement et relancez la lecture une fois celui-ci suffisamment avancé!

10 février, 2006

L'homme de ma vie - Centre commercial Coop

En fin d'après-midi, je l'ai revu. Enfin.
Mon Dieu, nos regards se sont croisés. Dans ses yeux j'ai plongé...
De qui est-ce que je parle? D'un client fidèle de la Coop où je bosse. S'il y a bien un homme pour qui je craque totalement sans rien connaître de lui, c'est ce mec. J'en suis fou depuis que je l'ai vu pour la première fois il y a deux ans.
Imaginez-vous... Il est moyennement grand, châtain, un charme indéniable et un charisme à faire pâlir Brad Pitt! Il est viril sans être macho ni débile (trait de caractère allant souvent de paire avec le machisme!), d'une carrure solide, avec de grands bras pour vous blottir dedans quand le ciel se fend de toute part. Il est quelque peu bien en chair (attention, peut-être 8-10 kg en trop, mais des kilos dû à un surplus de charme) et a donc des formes et un joli cul qui va avec. Bref, c'est l'hétéro même. Ce qui explique sans doute pourquoi j'ai craqué pour lui...
Revenons à nos moutons! Je remplissais mon rayon en priant de toute mes forces pour qu'il passe dans le mien (je l'avais vu au loin) et c'est ce qui s'est passé. Il est venu à environ 4 m de moi, prendre une bouteille d'eau. Mon coeur battait à en faire trembler les étalages... Puis il est parti au coin du rayon. Parti. Snif. Et là... Pouf! Il est réapparu est m'est passé à côté en me regardant. Je lui ai dit "Bonsoir" et mes jambes sont devenues des cotons-tiges. Quand il a répondu "Bonsoir" de sa voix basse et infiniment sensuelle, elles sont devenues des cotons-tiges imbibés d'eau! Mon Dieu, il est des moments (ma foi rares) où notre âme s'envole dans des nuages d'un blanc pur, caressée par un doux soleil réconfortant...
Mon collègue a dû se demander pourquoi je souriais comme un dadet. Il ne comprendrait pas de toute façon!
Entre cet étranger et moi, ça n'est pas sexuel (bon, ok, un peu!), mais vraiment une attirance respectueuse...
Si un Dieu binaire existe (allez savoir!), qu'il fasse en sorte que ce jeune homme attérisse sur mon blog... Peut-être alors se reconnaîtra-t-il...