Référencé par Blogtrafic
Free Cell Phones
visiteurs, sponsored by Cell Phones
Note personnelle n°1 : s'assurer de la solidité d'un nuage avant de faire le benêt dessus! Note personnelle n°2 : se méfier de l'être humain, il n'est pas toujours bon... Note personnelle n°3 : croire en la vie. Tout ce qui arrive est forcément nécessaire à la croissance de notre âme. Note personnelle n°4 : ne pas oublier que d'autres Anges ont aussi atterri ici. Les chercher. Note personnelle n°5 : la Terre n'est pas le Paradis. Certaines choses doivent être délaissées car "malsaines" pour un coeur pur Note à mes lecteurs : si votre vitesse de connexion n'est pas suffisante pour une lecture optimale des vidéos, lancez la lecture puis appuyez sur "pause". Laissez progresser le téléchargement et relancez la lecture une fois celui-ci suffisamment avancé!

20 mars, 2006

Allez vous chercher à boire! L'article est long!

Cher lectorat, Bonsoir! Non, je ne suis pas mort! Non, je n'ai pas été enlevé par des extraterrestres homos! Je suis juste tombé comme le plus idiot des papillons dans les filets de l'amour. Du coup, inévitablement, le reste passe au second plan... Mais me revoilà. Non, je n'ai pas refusé de me faire tailler une queue pour venir vous donner de mes nouvelles (pas fou!)!! Je le fais car Kevin et mon coeur m'en laissent le temps... (merci les gars) Que puis-je vous dire sinon que l'amour ça vous transforme un homme (je sais, une femme!)! Depuis quelques temps, je vole au-dessus de problèmes qui me semblaient pourtant si conséquents il y a quelques semaines encore! Mais l'amour ça n'est pas tout rose non plus! L'amour, ça secoue! L'amour, ça fait trembler et ça fait naître les questions les plus insoupçonnées, du genre : "et s'il me quittait?" ou "et s'il se lassait de moi?" ou encore "et si le fait que nous n'ayons pas encore, à proprement parlé, fait l'amour le poussait vers les bras d'un autre homme qui peut bander et franchir le pas comme on franchit un seuil?"... Vous voyez, on a beau aimer. On a beau sourire comme un dadet alors que le monde court à sa perte. On a beau se sentir sous l'effet d'une tonne de Red Bull consommés à la suite, on ne peut s'empêcher de craindre que tout cesse sans crier garde. Comme on arrache des bras d'un enfant la peluche qu'on vient de lui offrir. Comme on ôte une bonbonne d'oxygène à une personne sous assistance respiratoire après avoir offert à ses yeux fatigués tout l'amour qu'on a pour elle... L'amour, c'est une incertitude permanente. C'est aussi un état de faiblesse durant lequel on se croit intouchable et immortel alors qu'on ferait peut-être bien de reprendre en mains le bouclier qu'on a laissé tomber. Mais j'aime aimer. J'aime ses yeux qui vous réchauffent le coeur comme un radiateur réchauffe une chambre vide. J'aime ses sourires qui vous fissurent le coeur pour le recoller de plus belle. J'aime ces mots qui sonnent à vos oreilles comme les paroles d'un évangile. J'aime ces mains qui vous caressent le corps comme on caresse une chimère qui nourrit d'inlassables fantasmes. Et j'aime ces instants à deux durant lesquels votre coeur fait une overdose de bonheur. Oui, je me pose mille questions que je ne devrais pas me poser. Oui, je doute parfois de ma capacité à garder cet être cher. Oui, je trippe comme un malade dans des bons comme des mauvais scénarios mais je suis HEUREUX bordel! Je suis heureux et merde si parfois je tremble d'incertitude car dès que je vois Kevin, je sais que je peux lui donner tout ce qu'il recherche et mille fois plus encore! Je t'aime mon petit magicien. Ta Tara, ton ange, et je l'espère ton avenir...