Référencé par Blogtrafic
Free Cell Phones
visiteurs, sponsored by Cell Phones
Note personnelle n°1 : s'assurer de la solidité d'un nuage avant de faire le benêt dessus! Note personnelle n°2 : se méfier de l'être humain, il n'est pas toujours bon... Note personnelle n°3 : croire en la vie. Tout ce qui arrive est forcément nécessaire à la croissance de notre âme. Note personnelle n°4 : ne pas oublier que d'autres Anges ont aussi atterri ici. Les chercher. Note personnelle n°5 : la Terre n'est pas le Paradis. Certaines choses doivent être délaissées car "malsaines" pour un coeur pur Note à mes lecteurs : si votre vitesse de connexion n'est pas suffisante pour une lecture optimale des vidéos, lancez la lecture puis appuyez sur "pause". Laissez progresser le téléchargement et relancez la lecture une fois celui-ci suffisamment avancé!

25 avril, 2006

La plus belle maladie...

... Je ne rêve plus. Je ne fume plus. Je n'ai même plus d'histoire. Je suis sale sans toi je suis laid sans toi. Je suis comme un orphelin dans un dortoir. Je n'ai plus envie de vivre ma vie. Ma vie cesse quand tu pars. Je n'ai plus de vie et même mon lit, se transforme en quai de gare. Quand tu t'en vas. Je suis malade complètement malade. Comme quand ma mère sortait le soir, et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir. Je suis malade parfaitement malade. T'arrives on ne sait jamais quand. Tu repars on ne sait jamais où. Et ça va faire bientôt deux ans, que tu t'en fous. Comme à un rocher comme à un péché, je suis accroché à toi. Je suis fatigué, je suis épuisé, de faire semblant d'être heureux quand ils sont là. Je bois toutes les nuits mais tous les whiskies pour moi ont le même goût. Et tous les bateaux portent ton drapeau. Je ne sais plus où aller tu es partout. Je suis malade complètement malade. Je verse mon sang dans ton corps. Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors. Je suis malade parfaitement malade. Tu m'as privé de tous mes chants. Tu m'as vidé de tous mes mots. Pourtant moi j'avais du talent avant ta peau. Cet amour me tue et si ça continue, je crèverai seul avec moi. Près de ma radio comme un gosse idiot, écoutant ma propre voix qui chantera. Je suis malade complètement malade. Comme quand ma mère sortait le soir. Et qu'elle me laissait seul avec mon désespoir. Je suis malade c'est ça je suis malade. Tu m'as privé de tous mes chants. Tu m'as vidé de tous mes mots, et j'ai le cœur complètement malade, cerné de barricades. T'entends? Je suis malade...

4 Comments:

At 4/26/2006 7:41 PM, Anonymous Anonyme said...

TU ESCRIS POUR QUI CE TEXTE???
MUMU

 
At 4/30/2006 12:27 PM, Anonymous Sadako said...

Pour la personne qui a fait monter la température de mon coeur... Parce qu'on ne choisit pas d'être malade, parce que certaine maladie nous font du bien... Ciao! Bisous!

 
At 6/09/2006 12:40 PM, Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 
At 7/22/2006 8:36 AM, Anonymous Anonyme said...

Nice colors. Keep up the good work. thnx!
»

 

Enregistrer un commentaire

<< Home