Référencé par Blogtrafic
Free Cell Phones
visiteurs, sponsored by Cell Phones
Note personnelle n°1 : s'assurer de la solidité d'un nuage avant de faire le benêt dessus! Note personnelle n°2 : se méfier de l'être humain, il n'est pas toujours bon... Note personnelle n°3 : croire en la vie. Tout ce qui arrive est forcément nécessaire à la croissance de notre âme. Note personnelle n°4 : ne pas oublier que d'autres Anges ont aussi atterri ici. Les chercher. Note personnelle n°5 : la Terre n'est pas le Paradis. Certaines choses doivent être délaissées car "malsaines" pour un coeur pur Note à mes lecteurs : si votre vitesse de connexion n'est pas suffisante pour une lecture optimale des vidéos, lancez la lecture puis appuyez sur "pause". Laissez progresser le téléchargement et relancez la lecture une fois celui-ci suffisamment avancé!

25 avril, 2006

Se retrouver...

Je me sens d'humeur mélancolique ce soir. Vous remarquerez à mes 2 précédents messages cette vérité. Pourtant j'aime. Pourtant je vais aimer encore. Mais parfois, le rideau d'étoiles tombe tout de même. Je ne suis pas malheureux. J'ai comme une empathie pour ce jour mourant, cette nuit naissante. Je ressens ces derniers rayons qui se battent de tout leur corps et de toute leur âme contre cette oiseau sombre qui traine derrière lui la lune comme un vieillard traine derrière lui le poids des ans... Putain, ça me manque parfois cette inspiration malheureuse. Celle qui s'échappe de mon coeur maintenant. Celle qui fait crier les Anges assis à mes côtés et qui fait se frotter les mains les diablotins. Mais elle est ominprésente. Elle est moi. Je suis elle. Pourquoi ai-je peur de devenir vide? Pourquoi ai-je peur de devenir commun, courant? Je ne le serai sans doute jamais... Du moins pas tant que j'aurais ce coeur sans peau. Là je me suis fait Serge Lama & Dalida et maintenant, Lara Fabian & Johnny font frémir mon coeur avec leur Réquiem pour un Fou... Mon Dieu, c'est bon parfois de se retrouver seul... De se retrouver... Même si Jérôme m'a toujours fait peur, Sadako ressent parfois son absence comme une douleur au fond de la poitrine, comme un membre amputé qui se fait sentir encore plus que lorsqu'il vivait... Je vous laisse. J'ai a parler avec moi... Je vous embrasse toutes et tous...

2 Comments:

At 6/09/2006 12:40 PM, Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 
At 7/22/2006 8:36 AM, Anonymous Anonyme said...

Great site loved it alot, will come back and visit again.
»

 

Enregistrer un commentaire

<< Home