Référencé par Blogtrafic
Free Cell Phones
visiteurs, sponsored by Cell Phones
Note personnelle n°1 : s'assurer de la solidité d'un nuage avant de faire le benêt dessus! Note personnelle n°2 : se méfier de l'être humain, il n'est pas toujours bon... Note personnelle n°3 : croire en la vie. Tout ce qui arrive est forcément nécessaire à la croissance de notre âme. Note personnelle n°4 : ne pas oublier que d'autres Anges ont aussi atterri ici. Les chercher. Note personnelle n°5 : la Terre n'est pas le Paradis. Certaines choses doivent être délaissées car "malsaines" pour un coeur pur Note à mes lecteurs : si votre vitesse de connexion n'est pas suffisante pour une lecture optimale des vidéos, lancez la lecture puis appuyez sur "pause". Laissez progresser le téléchargement et relancez la lecture une fois celui-ci suffisamment avancé!

13 août, 2006

J'ai fait un rêve... //explicit lyrics//

Un de mes collègues au travail, collègue que j'apprécie sans aucune discrétion, me tournait autour. Habituellement, nous avons toujours un bon contact, mais là, il devait y avoir davantage. Tout le laissait présager. En effet, il me parlait, me souriait, soudain, il fit courir sa main sur ma nuque et passa dans ma dos. Là il m'embrassa la nuque et je cru me consummer sur place. Je fermai les yeux et je sentai sa passion pénétrer chaque pore de ma peau. Ces baisers dans ma nuque, sa langue si douce... Il revint devant moi et se mit à m'embrasser sans aucune retenue. Ses mains sur mon torse et dans mes cheveux, je ne tardais pas à avoir "une manifestation grandissante de ma fermeté d'âme" comme dirait Le Libertin! Ses soupirs et son excitation étaient contagieuses et je me laissai emporter dans un tourbillon de délire. Ses mains descendaient sur mon jeans et je ne pouvais plus contenir mon âme qui semblait fissurer mon enveloppe dans une ascension aussi précipitée qu'incontrôlable. Nous ne pouvions plus nous arrêter tant le désir se conjugait au présent et la réflexion au passé. Je le sens encore, ce garçon d'ordinaire si bien éduqué et si hétérosexuel qui perdait tout contrôle de sa bienséance et se laissait aller à une pulsion exempte de honte. Mon Dieu, si seulement vous saviez l'intensité de ce rêve...